Quelques mots

Comme beaucoup de jeunes adolescentes de ma jeunesse, la couture était une véritable passion pour moi. En ce temps-là, je prenais plaisir à transformer les vêtements que je m’achetais pour leur donner une petite touche personnelle et originale. Ce ne fut que beaucoup plus tard, en 2010, que j’ai recommencé à jouer avec la couture, mais cette fois avec comme matière première les vêtements usagés. Je peux dire merci à deux de mes amies, qui transformaient leurs propres vêtements, de m’avoir ramené à cette ancienne passion. En résumé, et pour le dire simplement, c’est en faisant le ménage du printemps de ma garde-robe qu’une impulsion a pris forme – utiliser les ciseaux et réarranger ces vieux vêtements. N’ayant pas de machine à coudre, j’utilisais de simples aiguilles pour les agencer. Lorsque tout ce que je pouvais faire avec cette technique a été fait, j’ai emprunté une machine à coudre d’une amie afin de vraiment assembler ces premières « créations ».

Au début de ce processus de création, de nombreuses femmes auraient souhaité se procurer un de mes vêtements, mais malheureusement la taille n’était souvent pas adéquate. Ce genre de commentaires, fréquents, ont fait germer une idée: pourquoi ne pas créer une sorte d’accessoire qui pourrait être porté par toutes les femmes, indépendamment de leur taille et de la forme de leurs corps. D’une suite de fils en aiguilles, les Toutacous de Manou ont lentement pris forme et sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui.

Permettez-moi de terminer par ce partage: au-delà de l’aspect créativité, ce qui fait ma journée c’est de faire l’expérience du doux contact direct avec chaque cliente lors de sa visite. Je me sens privilégiée d’avoir le grand plaisir d’assister au moment où une femme ose essayer un Toutacou et se voit soudain elle-même comme belle. À ce moment, je suis profondément touché…

C'est une grande joie de voir repartir chaque femme avec un Toutacou de Manou, qui a été confectionné avec soin et amour.

Manou03

Artisane de longue date, je suis animée par le désir de sensibiliser ma clientèle aux enjeux environnementaux par la réduction des déchets textiles et le recyclage. De cette façon, j’espère que les femmes auront le désir d’aller au-delà de l’influence des modèles en vogue, présentés dans les magazines et les publicités.

Manon St-Jules est membre-artisan à part entière du CAMQ et « Les Toutacous de Manou » sont maintenant accrédités par le Conseil des Métiers d’Art du Québec.

Conception et webmestre Joss1Studio